QUAIS

Paris avant Paris

Sous la préhistoire, la Seine est alors un fleuve immense, divisé en deux bras et alimenté par une rivière (la Bièvre) et de nombreux ruisseaux. Très humide et souvent inondée, la zone est marécageuse. De grands animaux vivent sur les collines avoisinantes, venant boire l’eau du fleuve. En 1903, les travaux de la ligne 3 permettront de découvrir les restes d’un Elephas Primigenius, c’est à dire un Mammouth.

Les hommes arrivent dans la région voici 700 000 ans, mais ce ne sont alors que des cueilleurs ou des chasseurs nomades. Il faut attendre 6000 ans avant Jésus-Christ pour qu’ils commencent à vivre en groupe. Un millénaire plus tard naissent les premières maisons et une ébauche d’agriculture. Qui dit village dit concurrence, dit jalousie, dit combat. Entre -4500 -3500  sont logiquement construits les premières fortifications, talus et fossés. Les hommes s’installent  dans le quartier de Bercy. Ils élèvent des aurochs, chassent le sanglier, font entre 1m70 et 1m80, et vivent en moyenne 60 ans. Si de récentes théories font naître Paris à Nanterre, il est certain que le site actuel de Paris est occupé à partir du quatrième milllénaire avant Jésus-Christ, par les civilisations dites « mégalithes ». Aujourd’hui bien oubliées, elle habitent la région entre 3400 – 1800 , c’est à dire un millénaire et demi ! A partir de 1800 avant notre ère, les métaux font leur apparition, faisant de la Seine une voie nécessaire à la « route de l’étain ». Exit menhirs et dolmens.

En -475 arrivent les premiers Celtes, qui vont peu à peu devenir des Gaulois, et occuper la région sous le nom de Parisii. L’histoire peut alors vraiment commencer.

Il ne reste aujourd’hui plus rien des premiers temps  de notre capitale. Le seul monument d’âge préhistorique des rues de Paris est… l’obélisque de Louxor, sur la place de la Concorde !

Publié par

Hugues de La Morandière

Hugues de La Morandière

Je suis le co-fondateur de l'Agence Varenne, agence immobilière de prestige située Rive Gauche, place Saint-Sulpice (Paris 6e), rue Barbet de Jouy (Paris 7e) ; et Rive Droite, 14 avenue George V (Paris 8e). Depuis sa création, Hugues croit à la longueur d'avance de Paris.