Location meublée : Fixer son loyer à Paris ?

Cela fait plus d’un an que l’encadrement des loyers est en vigueur dans la capitale. Cette réglementation concerne à la fois les locations nues et meublées. Le loyer de référence sert de base à la fixation du loyer, tout dépend de l’adresse de l’immeuble, du nombre de pièces et de l’année de construction.

* Fixer son loyer

Pour des biens de bonne facture il convient de prendre le loyer de référence majoré de 20 % (Cf le site www.referenceloyer.drihl.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr).

Pour la location meublée, le loyer est de 11 % par rapport à celui d’un logement vide.

Pour louer meublé la loi a défini une liste de 11 équipements obligatoires devant comme la présence de stores ou de rideaux occultants, de plaques de cuisson, de luminaires, de vaisselle, de literie et d’étagères de rangements.

Il est possible d’ajouter un complément de loyer lorsque l’appartement le justifie. C’est le cas d’un dernier étage, d’une vue dégagée, d’une belle luminosité, de la présence d’une terrasse, d’air conditionné, d’un accès internet et/ou d’un lave-linge.

Selon le site Lodgis.com, 65 % des meublés sont loués à Paris avec un complément de loyer en raison de leur haut niveau d’équipement.

 

A savoir : une étude de l’association de consommateur CLCV, indique qu’un bailleur sur deux loue (nu ou meublé) dans l’illégalité à Paris, c’est-à-dire trop cher par rapport aux loyers de référence.

 

Un exemple pour bien comprendre

Pour un 2-pièces de 30 m2 situé dans le quartier du Jardin des Plantes (5e arrondissement) dans un immeuble des années 50, il est possible de louer vide au loyer majoré à 26,4 €/m2/mois, soit 792 €/mois (hors charge).

En meublé, le loyer est majoré de 11 % et passe donc à 879 €/mois.

S’ajoute à cela le complément de loyer de 100 €.

Résultat, le loyer maximum autorisé est de 979 €/mois.

(Source : lodgis.com)

 

* La conjoncture actuelle

Selon une récente étude du site lodgis.com, le prix des meublés dans la capitale au cours du 3e trimestre 2016 a légèrement reculé de 0,7 % en moyenne par rapport à la même période de 2015. Il s’établit tout arrondissement confondu à 36,54 €/m2/mois (hors charges).

Cette tendance à la baisse est plus marquée pour les secteurs centraux de la capitale (du 1er au 8e arrondissement), souvent plus recherchés. Sur cette même période, ces derniers affichent un repli de 1,7% avec un loyer moyen de 40,07 €/m2/mois. Dans les arrondissements plus périphériques (du 9e au 20e), le repli des valeurs n’est que de 0,3 % à 34,27 €/m2/mois.

Ce léger trou d’air des valeurs locatives s’expliquerait par une moindre fréquentation de la capitale par les touristes, notamment les étrangers.

 

* Le profil des occupants

Les européens représentent 60 % des locataires de meublés à Paris. L’Union européenne (33,56%) est en tête du classement suivi de la France (27%). A noter que les asiatiques et les américains sont moins nombreux au cours du 3e trimestre 2016 qu’en 2015.

Les étudiants sont les locataires majoritaires (50,9 %), suivi de professionnels (34,5%).

Publié par

Hugues de La Morandière

Hugues de La Morandière

Je suis le co-fondateur de l'Agence Varenne, agence immobilière de prestige située Rive Gauche, place Saint-Sulpice (Paris 6e), rue Barbet de Jouy (Paris 7e) ; et Rive Droite, 14 avenue George V (Paris 8e). Depuis sa création, Hugues croit à la longueur d'avance de Paris.