L’Esprit de Paris

« Ajoutez deux lettres à paris : c’est le Paradis », disait Jules Renard. Paris reste la ville lumière. Deux-mille ans d’histoire n’ont pas fait taire l’antique Lutèce, qui n’en finit pas de cancaner et de faire fantasmer.

Première destination touristique au monde, Paris reste la Mecque des amoureux. Peu importe les clichés et les chromos -du baiser de l’hôtel de ville aux gambades sur les quais de Seine- notre capitale est une usine à rêve. Peu importe qu’elle ne produise parfois que du vent, le plaisir qui en ressort est aussi unique qu’impalpable.

Disons que Paris, éternelle salamandre, renaît à jamais d’elle-même.

Respirons l’air qui flotte dans les rues de Paris, aux premiers feux du printemps. Cette atmosphère étrange, presque sensuelle, qui accompagne les premiers pollens et grise les citadins. Brusquement, les terrasses des cafés sont des concours de jambes, les parisiennes trottinent sur le bitume fleuri, les yeux s’aventurent avec une joie coupable sous un soleil caressant. C’est aussi ça, vivre à Paris : savoir lever le nez. Apercevoir une glycine derrière une porte cochère ; s’arrêter devant une plaque de rue, un angle de porte, la courbe d’un immeuble. Se rappeler que l’histoire est nichée à tous les carrefours, et que nous ne serons jamais que les flâneurs d’une histoire qui nous dépasse.

Eternel retour de ces lieux de plaisir et de culture, qui sont perpétuellement ressuscités, repensés, ravaudés. Paris, c’est le grand bricolage, un couteau suisse de chaque instant, un château de carte qui accuse ses deux millénaires.

Publié par

Hugues de La Morandière

Hugues de La Morandière

Je suis le co-fondateur de l'Agence Varenne, agence immobilière de prestige située Rive Gauche, place Saint-Sulpice (Paris 6e), rue Barbet de Jouy (Paris 7e) ; et Rive Droite, 14 avenue George V (Paris 8e). Depuis sa création, Hugues croit à la longueur d'avance de Paris.