Quartier de la Place Vendôme

Certains quartiers incarnent le rêve. Ils évoquent instantanément des lumières, des images, une magie incomparable. Dites « Place Vendôme » et le regard des gens s’illumine. Aussitôt on se rappelle des films, des photos, des souvenirs. Cette place voulue par Louis XIV avant de devenir la marque de la grandeur napoléonienne est aujourd’hui le symbole du luxe à la française. En quelques rues se trouvent les enseignes du raffinement parisien : Cartier, Boucheron, Chanel, le Ritz, le Meurice, à quoi bon tout citer ? La place en elle-même est une suite d’hôtels particuliers qui font preuve du génie architectural de la fin du XVIIe siècle. Et toutes les rues alentour conservent ce raffinement à nul autre pareil, qui donne le sentiment d’être dans un conservatoire de la beauté parisienne.

Mais le miracle est que ce quartier a conservé son âme et ses habitants. Lieu de villégiature d’élégants touristes, épicentre des fashion weeks et autres grandes manifestations artistiques et culturelles, il reste habité par des parisiens enchantés de posséder d’aussi prestigieux voisins. Si la place Vendôme est d’une noblesse parfois intimidante, la place du Marché Saint Honoré a su trouver une atmosphère bon-enfant et presque canaille, avec ses terrasses qui s’emplissent aux heures des repas, et souvent tard dans la nuit, pour trinquer sous la lune. La rue du Mont-Thabor, la rue de la Sourdière, ont également conservé une discrétion presque médiévale, comme des haltes de silence au cœur du Paris le plus éclatant. Et puis, ici, tout débouche sur les Tuileries, rappelant qu’à Paris la nature est toujours aux portes de la ville…

 

La vie du quartier :

Voilà un quartier où il est bien plaisant de zigzaguer d’un luxe à l’autre, car il y a tant à voir en quelques rues ! Un verre au Bar Hemingway du Ritz, un cocktail au Meurice, un brunch au Costes, un dîner au Carré des feuillants, un soufflé au Soufflé, une paire de lunettes chez Meyrowitz, une exploration banchée chez Colette, quelques rêves en devanture des joaillers ; et puis le simple plaisir de contempler ses façades à l’élégance intemporelle.

 

Incontournable :

Parmi les divines enseignes de ce quartier, il faut aller découvrir la variété infinie des couleurs des cravates et soies de chez Charvet, le plus beau chemisier du monde.

 

Publié par

Hugues de La Morandière

Hugues de La Morandière

Je suis le co-fondateur de l'Agence Varenne, agence immobilière de prestige située Rive Gauche, place Saint-Sulpice (Paris 6e), rue Barbet de Jouy (Paris 7e) ; et Rive Droite, 14 avenue George V (Paris 8e). Depuis sa création, Hugues croit à la longueur d'avance de Paris.